Lieux Mythiques dans le Rhin Supérieur

Belchenfluh

nws_belchen

Le Belchenfluh : romantique et sauvage

Un merveilleux domaine de randonnée s'étend entre Eptingen, Waldenburg et Langenbruck. Des chemins romantiques à travers les crêtes rocheuses invitent à l'escalade du Belchenfluh, un pic de 1.098,9 m d'altitude offrant une vue spectaculaire. Au sud du Rhin supérieur les Celtes utilisaient le « Triangle des Belchen » composé des ballons de Forêt Noire (Belchen), de Suisse (Bölchen, Belchenfluh) et des Vosges (Ballon d'Alsace) comme repère temporel et spatial. Les astres, et surtout le soleil et la lune, servaient « d'indicateurs » et le paysage constituait un « cadran » à la fois topographique et astronomique. Les sommets
marquants étaient des repères pour l'établissement d'un calendrier astronomique. Les « chiffres » de ce cadran portent à peu près le même nom : Belchen ou Ballon (Belenus = dieu celtique du soleil). Ce sont des plate-formes d'observation des levers de soleil tout comme les trois Blauen le sont pour les phases de la lune. Ainsi à partir du sommet du Ballon d'Alsace, on peut contempler le lever du soleil du solstice d'été sur le Belchen badois et le 21 décembre, jour du solstice d'hiver, sur le Belchenfluh suisse. En outre, le Belchenfluh offre une vue fantastique sur les Alpes, la Forêt-Noire et les Vosges. 
Un merveilleux domaine de randonnée s'étend entre Eptingen, Waldenburg et Langenbruck. Des chemins romantiques à travers les crêtes rocheuses invitent à l'escalade du Belchenfluh, un pic de 1.098,9 m d'altitude offrant une vue spectaculaire. Au sud du Rhin supérieur les Celtes utilisaient le « Triangle des Belchen » composé des ballons de Forêt Noire (Belchen), de Suisse (Bölchen, Belchenfluh) et des Vosges (Ballon d'Alsace) comme repère temporel et spatial. Les astres, et surtout le soleil et la lune, servaient « d'indicateurs » et le paysage constituait un « cadran » à la fois topographique et astronomique. Les sommets marquants étaient des repères pour l'établissement d'un calendrier astronomique. Les « chiffres » de ce cadran portent à peu près le même nom : Belchen ou Ballon (Belenus = dieu celtique du soleil). Ce sont des plate-formes d'observation des levers de soleil tout comme les trois Blauen le sont pour les phases de la lune. Ainsi à partir du sommet du Ballon d'Alsace, on peut contempler le lever du soleil du solstice d'été sur le Belchen badois et le 21 décembre, jour du solstice d'hiver, sur le Belchenfluh suisse. En outre, le Belchenfluh offre une vue fantastique sur les Alpes, la Forêt-Noire et les Vosges. 

heures d'ouverture:

accès libre

 

entrée:

lire

 

accès:

voiture, bus, à pied

Office de toursime:

Baselland Tourismus
Altmarktstrasse 96
4410 Liestal
+41(0)61/9276544

www.baselland-tourismus.ch

Conseils:
  • Plus de 1.000 km de chemins de randonnée
  • Unique téléférique en Suisse Nord-Ouest
  • Ville historique
  • Ville romaine Augusta Raurica
nws_belchen_01
Ouvrir la carte
Fermer la carte