Lieux Mythiques dans le Rhin Supérieur

Ottilien-Kirche

La petite église Sainte-Odile de Tüllingen

Le parvis de la petite église Sainte-Odile ombragé par les arbres offre une splendide vue panoramique sur la Forêt Noire, le Jura jusqu’à la porte de Bourgogne et le sud des Vosges. Selon l’une des nombreuses légendes, l’une des fameuses « trois sœurs » se serait établie à cet endroit, les deux autres ayant choisi deux autres collines des alentours de Bâle (BINNINGEN – Sainte-Marguerite et BETTINGEN – Sainte-Christine). Leur père était un chevalier du château de Pfeffingen et aurait assassiné leurs trois amants. De telles légendes associant trois femmes rappellent à plusieurs
égards les représentations divines pré-chrétiennes comme par exemple les matronae celtes-romaines, les nornes germaniques ou la triple déesse mère lune-terre-soleil. Il existe dans l’église Sainte-Odile une autre trace de la trinité féminine : une fresque représentant trois femmes autour du tombeau du Christ, Marie Madeleine, Marie Salomé et Marie Cleophas. Cette œuvre est attribuée à Konrad Witz. Le nom du saint patron de l’église ne nous est pas connu. Il s’agit probablement d’une chapelle Saint-Michel édifiée à l’emplacement d’un sanctuaire pré-chrétien.
Le parvis de la petite église Sainte-Odile ombragé par les arbres offre une splendide vue panoramique sur la Forêt Noire, le Jura jusqu’à la porte de Bourgogne et le sud des Vosges. Selon l’une des nombreuses légendes, l’une des fameuses « trois sœurs » se serait établie à cet endroit, les deux autres ayant choisi deux autres collines des alentours de Bâle (BINNINGEN – Sainte-Marguerite et BETTINGEN – Sainte-Christine). Leur père était un chevalier du château de Pfeffingen et aurait assassiné leurs trois amants. De telles légendes associant trois femmes rappellent à plusieurs égards les représentations divines pré-chrétiennes comme par exemple les matronae celtes-romaines, les nornes germaniques ou la triple déesse mère lune-terre-soleil. Il existe dans l’église Sainte-Odile une autre trace de la trinité féminine : une fresque représentant trois femmes autour du tombeau du Christ, Marie Madeleine, Marie Salomé et Marie Cleophas. Cette œuvre est attribuée à Konrad Witz. Le nom du saint patron de l’église ne nous est pas connu. Il s’agit probablement d’une chapelle Saint-Michel édifiée à l’emplacement d’un sanctuaire pré-chrétien.

Evang. Pfarramt Tüllingen
Dorfstraße 44
79539 Lörrach
+49 (0)7621/84749
tuellingen@ekima.info

 

Öffnungszeiten:

accès libre

 

Eintritt:

lire

 

Anfahrt:

voiture, train, vélo

Tourist-Info:

Stadt Lörrach
Touristinformation
Basler Straße 170
(Ecke Untere Wallbrunnstraße)
79539 Lörrach
+49 (0)7621/415-120

www.loerrach.de

Tipps:
  • Musée des Trois Pays
  • Château-fort Rötteln
  • Festival « STIMMEN »