20.3. l’équinoxe de printemps
Ballon d'Alsace

A l’équinoxe de printemps, si on l’observe depuis le Ballon d’Alsace, le soleil se lève derrière le Ballon de Forêt Noire à 70 km

Anfang Mai / Beltene
Ballon d'Alsace

Au début du mois de mai, environ 40 jours après l’équinoxe, Beltene marque pour les Celtes le début du semestre d’été. A Beltene, si on l’observe depuis le Ballon d’Alsace, le soleil se lève au-dessus du Grand Ballon.

21.6 solstice d’été
Ballon d'Alsace

Au solstice d’été, le soleil se lève au nord-est au-dessus du Markstein, en direction du Petit Ballon.

Anfang August / Lugnasad
Ballon d'Alsace

Au début du mois d’août, environ 40 jours après le solstice d’été, Lugnasad marque pour les Celtes la fête des moissons. A Lugnasad, si on l’observe depuis le Ballon d’Alsace, le soleil se lève au-dessus du Grand Ballon.

22.9. l’équinoxe d’automne
Ballon d'Alsace

A l’équinoxe d’automne, si on l’observe depuis le Ballon d’Alsace, le soleil se lève derrière le Ballon de Forêt Noire à 70 km.

Anfang November / Samhain
Ballon d'Alsace

Au début du mois de novembre, environ 40 jours après l’équinoxe, Samhain marque pour les Celtes le début du semestre d’hiver. A Samhain, les trois sites celtiques Britzgyberg, Basel-Gasfabrik et Augusta Raurica sont alignés sur une ligne projetée vers le lever du soleil.

21.12. Solstice d’hiver

Le soleil se lève au sud-est derrière le Tödi dans les Alpes de Glarus, entre les deux se trouve le Jura Belchen

Anfang Februar / Imbolc
Ballon d'Alsace

Au début du mois de février, environ 40 jours après le solstice d’hiver, Imbolc marque pour les Celtes le milieu de la saison sombre. A Imbolc, les trois sites celtiques Britzgyberg, Basel-Gasfabrik et Augusta Raurica sont alignés sur une ligne projetée vers le lever du soleil.

Oltingen

La fresque du Jugement dernier

La fresque du Jugement dernier

Flanquée d’un presbytère gothique et d’un cimetière, l’église d’Oltingen et son enceinte dominent le village. Ce lieu sacral ancien qui invite à la méditation se situe à un endroit déjà connu à l’époque romaine mais particulièrement fréquenté au Moyen Âge car il reliait la vallée de l’Ergolz au plateau central suisse à travers le Jura. D’innombrables pèlerins ont pris ce chemin pour se rendre aux ermitages. Partant du cœur du village la Herrengasse monte à la cour du presbytère. En passant le porche de la muraille on a l’impression de pénétrer dans un autre monde. Le petit cimetière s’étend paisiblement autour de l’église dédiée à saint Nicolas dont l’intérieur renferme un ensemble iconographique magnifique et surprenant : des fresques mises au jour en 1956. Celle du Jugement dernier sur le mur ouest de la nef est particulièrement impressionnante. On peut aussi découvrir la vie de saint Nicolas, le martyre de saint Erasme ou encore les trois saintes, Marguerite au dragon, Dorothée à l’enfant et Vérène au pichet. Ces peintures, destinées à rappeler à l’ordre les fidèles analphabètes, remontent vraisemblablement au gothique tardif.