Orte filtern
20.3. l’équinoxe de printemps
Ballon d'Alsace

A l’équinoxe de printemps, si on l’observe depuis le Ballon d’Alsace, le soleil se lève derrière le Ballon de Forêt Noire à 70 km

Anfang Mai / Beltene
Ballon d'Alsace

Au début du mois de mai, environ 40 jours après l’équinoxe, Beltene marque pour les Celtes le début du semestre d’été. A Beltene, si on l’observe depuis le Ballon d’Alsace, le soleil se lève au-dessus du Grand Ballon.

21.6 solstice d’été
Ballon d'Alsace

Au solstice d’été, le soleil se lève au nord-est au-dessus du Markstein, en direction du Petit Ballon.

Anfang August / Lugnasad
Ballon d'Alsace

Au début du mois d’août, environ 40 jours après le solstice d’été, Lugnasad marque pour les Celtes la fête des moissons. A Lugnasad, si on l’observe depuis le Ballon d’Alsace, le soleil se lève au-dessus du Grand Ballon.

22.9. l’équinoxe d’automne
Ballon d'Alsace

A l’équinoxe d’automne, si on l’observe depuis le Ballon d’Alsace, le soleil se lève derrière le Ballon de Forêt Noire à 70 km.

Anfang November / Samhain
Ballon d'Alsace

Au début du mois de novembre, environ 40 jours après l’équinoxe, Samhain marque pour les Celtes le début du semestre d’hiver. A Samhain, les trois sites celtiques Britzgyberg, Basel-Gasfabrik et Augusta Raurica sont alignés sur une ligne projetée vers le lever du soleil.

21.12. Solstice d’hiver

Le soleil se lève au sud-est derrière le Tödi dans les Alpes de Glarus, entre les deux se trouve le Jura Belchen

Anfang Februar / Imbolc
Ballon d'Alsace

Au début du mois de février, environ 40 jours après le solstice d’hiver, Imbolc marque pour les Celtes le milieu de la saison sombre. A Imbolc, les trois sites celtiques Britzgyberg, Basel-Gasfabrik et Augusta Raurica sont alignés sur une ligne projetée vers le lever du soleil.

La danse macabre

L'ossuaire de Bleibach

La danse macabre dans l’ossuaire

À quelques kilomètres à peine au nord de Waldkirch, la petite ville des orgues de Barbarie, se trouve Bleibach. Ce village situé dans la vallée de Simonswälder renferme un trésor encore méconnu. Au centre, le bâtiment moderne de l’église catholique attire l’attention. En entrant dans la salle, on découvre les vestiges de cinq époques de construction harmonieusement intégrés dans le nouveau bâtiment de 1975 à 1977. L’entrée de la chapelle de l’ossuaire se trouve sous le chemin de croix. Il est recouvert d’une voûte en berceau en bois décorée d’une bande de trente-quatre images sur le thème de la danse macabre et datée de 1723.
On ne connaît pas le nom de l’artiste mais avec son client, ils devaient connaître les danses macabres de Berne et de Bâle car les images sont très semblables. Seules les robes sont adaptées à la mode contemporaine et le fond habituel est absent. La mort équipée de la faux intrigue et s’approche des condamnés à mort ordonnés en rangs suivant les statuts sociaux de l‘époque. Un groupe de six squelettes portant des instruments macabres placé au-dessus de ces figures joue la musique de la danse de la mort.

De tout temps et dans toutes les cultures, les êtres se confrontent à la mort et tentent de surmonter leurs peurs par la magie et le culte, la religion et l’art. Ces manifestations varient suivant le temps et le lieu et sont en constante évolution. À la fin du Moyen Âge, les images de la mort sont connues dans toute l’Europe, à commencer par la France. La plupart ont aujourd’hui disparu.