Orte filtern
20.3. l’équinoxe de printemps
Ballon d'Alsace

A l’équinoxe de printemps, si on l’observe depuis le Ballon d’Alsace, le soleil se lève derrière le Ballon de Forêt Noire à 70 km

Anfang Mai / Beltene
Ballon d'Alsace

Au début du mois de mai, environ 40 jours après l’équinoxe, Beltene marque pour les Celtes le début du semestre d’été. A Beltene, si on l’observe depuis le Ballon d’Alsace, le soleil se lève au-dessus du Grand Ballon.

21.6 solstice d’été
Ballon d'Alsace

Au solstice d’été, le soleil se lève au nord-est au-dessus du Markstein, en direction du Petit Ballon.

Anfang August / Lugnasad
Ballon d'Alsace

Au début du mois d’août, environ 40 jours après le solstice d’été, Lugnasad marque pour les Celtes la fête des moissons. A Lugnasad, si on l’observe depuis le Ballon d’Alsace, le soleil se lève au-dessus du Grand Ballon.

22.9. l’équinoxe d’automne
Ballon d'Alsace

A l’équinoxe d’automne, si on l’observe depuis le Ballon d’Alsace, le soleil se lève derrière le Ballon de Forêt Noire à 70 km.

Anfang November / Samhain
Ballon d'Alsace

Au début du mois de novembre, environ 40 jours après l’équinoxe, Samhain marque pour les Celtes le début du semestre d’hiver. A Samhain, les trois sites celtiques Britzgyberg, Basel-Gasfabrik et Augusta Raurica sont alignés sur une ligne projetée vers le lever du soleil.

21.12. Solstice d’hiver

Le soleil se lève au sud-est derrière le Tödi dans les Alpes de Glarus, entre les deux se trouve le Jura Belchen

Anfang Februar / Imbolc
Ballon d'Alsace

Au début du mois de février, environ 40 jours après le solstice d’hiver, Imbolc marque pour les Celtes le milieu de la saison sombre. A Imbolc, les trois sites celtiques Britzgyberg, Basel-Gasfabrik et Augusta Raurica sont alignés sur une ligne projetée vers le lever du soleil.

L'église de montagne

La fontaine «Kinderbrünneli» près de Nimburg

L'église de montagne avec ses fresques et son Kinderbrünneli

L’église Johannes, aujourd’hui réformée, est située sur le Nimberg, aux portes du Kaiserstuhl, dans un coin tranquille. De là, vous pouvez profiter d’une magnifique vue panoramique sur les vignobles et sur le Michaelsberg. Les vestiges de l’époque romaine et du Moyen Âge prouvent que le lieu a été colonisé très tôt. Le petit monastère Antonite, qui a été établi ici à Obernimburg par la branche de Freiburg en 1456, a disparu. On suppose que la nef actuelle, orientée vers le sud, date de cette période. Les Antonins y soignaient les personnes souffrant de maladies de peau causées par le « feu d’Antoine » (empoisonnement à l’ergot). Lorsque la branche Antonite est dissoute après la Réforme, le margrave de Bade installe un hôpital dans les bâtiments. Aujourd’hui, les restes sont enfouis sous le nouveau cimetière ; les habitants plus âgés se souviennent encore des ruines de l’ancienne cave du monastère.

Ce n’est qu’en 1952-1954 que les remarquables fresques de l’église sont découvertes et exposées au public. À droite de l’entrée se tient le saint patron de l’église, Jean-Baptiste ; dans le chœur un tableau représente le Jugement dernier avec Jésus, flanqué de deux puissants anges trompettistes. Des scènes individuelles montrent les quatre évangélistes et d’autres saints. Un avertissement est également proclamé : « La luxure de la chair dévaste le premier monde – regardez ce qui est advennu à Herzeleyd ! »

A quelques pas en-dessous de l’église, vous découvrirez la fontaine des enfants. « La cigogne y va chercher les enfants » disait-on encore dans le village il y a quelques décennies.